Agence de Conseil en image I Elodie Thierry - Blog

LE BLOG

Comment choisir des lunettes adaptées à mon visage ?


Elles sont rondes, ovales, rectangulaires...et nous donnent du style : Les lunettes.

Vous êtes très nombreux à me poser la question. « Comment choisir des lunettes adaptées à mon visage ? ». Je vais vous guider à travers cet article pour ne plus faire d’erreur.

Sachez que les lunettes sont devenues un accessoire très tendance. Les critères esthétiques changent suivant les modes mais la forme appropriée à votre visage restera la même. Prenez le temps de les choisir car vous ne pourrez pas les changer aussi souvent qu’une pièce de votre garde-robe.

Il est important de comprendre comment se repérer chez les opticiens qui sont de plus en plus nombreux. En général, ça peut être un vrai casse tête. Alors faites attention et privilégiez des lunettes confortables, de qualité mais aussi qui sauront mettre votre visage et votre personnalité en valeur.

Avant de commencer, voici une introduction de l’histoire de la lunette pour les plus curieux. Pour les pressés, vous pouvez passer aux règles de base.

L’HISTOIRE DES LUNETTES

Le mot « Lunette » vient du mot lune. Il indique un objet en forme de lune. À savoir que le mot « Lune » dit « luxna » en latin se rapproche du mot « lux » qui signifie lumière. Coïncidence ? Je ne crois pas :)

La lunette a évolué au fil du temps et n’a pas toujours connu ce nom. Voyons l’histoire de ce merveilleux petit accessoire.

La première invention pour lire est la pierre de lecture. Elle est utilisée par les moines copistes et permettent de voir de plus près mais ne sert en aucun cas à être esthétique. Les deux premiers lunetiers référencés sont Roger Bacon, et Salvino degli Armati.

C’est au XV eme siècle , avec l’invention de l’imprimerie que l'industrie de la lunetterie s'installe en Europe. D’abord en Italie, en Flandre, en France puis en Allemagne. La fabrication devient de plus en plus industrielle. Les bésicles sont les plus réputées à l’époque. Elles sont de forme ronde, possèdent deux verres, les montures sont faites de bois, de corne ou de cuir nécessitant l'aide de la main pour les maintenir.

Au XVI siècle, les lunettes appelées « lunettes à tempes » sont maintenues sur le nez par deux branches s’arrêtant au niveau des tempes. Créant des maux de tête à ceux qui les portent, elles ne connaîtront pas un franc succès et seront alors délaissées.

Il faudra attendre le XVIII eme siècle pour voir apparaître les premières lunettes avec branches articulées grâce à des charnières. Elles ne seront pas en vogue à l’époque. Les plus convoitées sous le Directoire sont les binocles ciseaux, tenues à la main. Faites en or, en argent, en écaille, ou en laiton pour les moins aisés, elles sont utilisées comme objet créatif et ressemblent à de précieux bijoux.

Les montures les plus populaires au XIX eme siècle durant les bals masqués et les opéras sont les « Face-à-main » ou « lorgnettes ». Elles sont tenues à la main par un manche ressemblant à une poignée. Il y aura aussi les « monocles ». Ils sont sans branche, attachés au gilet par une gourmette pour les hommes et attachés avec une broche ou au chapeau par une chaînette pour les femmes. Nous verrons aussi l’apparition des « pince-nez », maintenus sur le nez par un ressort et ils ne possèdent pas de branche. Les lunettes sans branche sont restées très en vogue jusqu'aux environs de 1930.

Les matériaux pour fabriquer les lunettes sont devenus de plus en plus variés et ont permis l’accès aux lunettes à tous les niveaux de la société courant du XX eme siècle. Les modes évolues et grâce à l’ascension de l’image des stars Hollywoodiennes, les lunettes ne sont plus considérées comme de simples prothèses médicales. Elles deviennent l’objet mode qui révèle une personnalité, crée une identité. Dorénavant, les utilisateurs de lunettes cherchent à trouver l’équilibre entre ergonomie et esthétisme pour exprimer qui ils sont.

LES REGLES DE BASE

Une règle : le sourcil doit suivre la courbe de votre monture. On préfère qu’il dépasse légèrement de la monture. Il ne doit pas être situé dans la partie du verre. N’oubliez pas que le sourcil est la coiffure du regard. S’il est caché, vous perdrez tout votre côté expressif du visage.

Deuxième règle : le bord inférieur de votre monture ne doit pas être collé à vos pommettes. Faites un test : souriez ! Si la monture touche vos pommettes, laissez tomber, ces lunettes ne sont pas faites pour vous.

Troisième règle : veillez à ce que vos branches de lunettes ne soient pas plus larges que votre visage ou inversement trop serrées. Maux de tête assurés !

Quatrièm